La Fenêtre
Christian Rau


Revoir Venise.....
Avril - Mai  2017 

Cette fois, nous n'avons pas attendu plus de deux ans et demi pour y revenir.  
La Sérénissime nous attire comme un aimant.  Il n'est pas question ici de vous submerger d'images. Plusieurs albums ont été publiés sur Google Photos.  
Cette fois - sans le souci de l'exhaustivité - je me limiterai à quelques scènes et ambiances qui nous ont marqués.

Séjour à Venise du 24 avril au 5 mai 2017
Lundi 24 avril 2017
Daniella, chargée de l'accueil chez Luxrest, nous a appelés et nous avons fixé le rendez-vous à 18h45 sur la place San Barnaba. Sur le Campo animé, ambiance musicale... Elle nous accompagne à l'appartement « San Trovaso Suite » situé au troisième étage d'une demeure ancienne. Porte austère, grillagée, donnant sur la Calle dei Cerchieri, large de 1,50 environ... Couloirs obscurs et 53 marches d'escalier... L'appartement donne sur les toits, cheminées et altanes, mais aussi en contrebas sur les courettes de ce vieux quartier du Dorsoduro.
Les toits du Dorsoduro et une altaneRio della Toletta - fenêtre de Casin dei Nobili
Nous admirons au passage les vitrines du magasin atelier de masques Casin dei Nobili, déjà repéré en 2014, très proche de l'appartement...


Mardi 25 avril 2017
Nous nous rendons par le Fondamenta di Borgo et le Rio Ognissanti jusqu'aux Zattere, pour des achats à San Basegio (Conad City, à côté du bureau de poste et de la station de Vaporetto). Retour par le Rio San Sebastiano, la Calle Chiesa et l'atelier de gondoles "Tramontin" du Rio Avogaria, puis le Fondamenta Ognissanti.
Squero Tramontin
San Marco dont c'est la fête ce jour, qui est aussi (jour férié) la fête de la Libération. La tradition veut que l'on offre ce jour là une belle rose à sa bien-aimée, et que l'on arbore le drapeau rouge et or de Saint-Marc.
Campo et église San Vidal dédiée aux concerts et à Vivaldi : nous y réservons nos places pour le concert des Interpreti Veneziani qui se produisent dans cette église le vendredi soir.
Sur la place Saint Marc une tribune est dressée, mais des consignes de sécurité semblent avoir été données pour déprogrammer les grandes manifestations... Nous verrons des groupes isolés arborer et agiter les drapeaux de Saint-Marc.  
Fête de Saint MarcFête de Saint Marc
En attendant, nous flânons vers le café « Florian » et sa décoration rétro.
En terrasse du FlorianLe célèbre café Florian
Nous pique-niquons (nos sandwichs) dans les jardins « Giardini ex reali » très fréquentés, comme les quais des gondoles du "bassin de St Marc" en ce jour de fête. Nous nous promenons ensuite à l'arrière des jardins (et des Procuratie Nuove) vers les canaux tranquilles où les gondoliers manœuvrent et se reposent. Belles marquises en ferronnerie, pierres et ferrailles attaquées par la marée le long du canal... Un enfant s'est déguisé avec la banderole de Saint-Marc...
Costume improvisé...Le canal des Giardini ex Reali
Le canal des Giardini ex Reali    Erosion sur le canal des Giardini ex Reali
Traversée de la foule locale et surtout touristique sur la Piazzetta (files d'attente...), devant le palais des Doges. Nous observons un moment les ambiances festives de la place, les drapeaux, et les files d'attente pour le Campanile et Saint-Marc.
Au pied du campanile de Saint Marc : patience !
Retour par la Frezzeria, Calle dei Fuseri, Campo San Luca, puis la partie nord du Sestiere San Marco en « serrant » (ruelles et impasses) le Grand Canal jusqu'aux pontons  : des palais réputés comme le luxueux "Palazzo Fasetti-Loredan", Grimani, Fortuny, Volpi, Calle Pesaro, Calle de Albero, 
Sur les pontons de San Angelo on aperçoit bien, en face, la terrasse du commissaire Brunetti telle qu'elle apparaît dans la série télévisée.(avec Uwe Kockisch)
San Angelo : vue vers San Polo et la terrasse de Brunetti...La terrasse de la famille Brunetti dans la série...  
Rues , passages et Campo San Samuele (sculpture énorme d'un serpent étouffant un cheval cabré), Salizzada Futtarol, puis San Vidal et retour par le pont de l'Académie.

Mercredi 26 Avril

Il pleut... Découverte des « recoins » du Dorsoduro. Calle Cerchieri jusqu'au Grand Canal, délicieuse cour des "commères", puis les ruelles vers San trovaso, Zattere jusqu'à San Basegio, puis Rio San Sebastiano, Chiesa Angelo Raffaele, Rio San Nicolo, Fondamenta di Pescheria (***), 
Jardin devant le Rio Ognissanti    Campo San Nicolo...
Rio delle Terese** – Campo San Nicolo (***) - 
Fondamenta. Del Arzere, Rio Terra dei Secchi, (canards en chaleur, très excités!) - Fondamenta. Briati (niche avec une sculpture aux allures de prostituée, à l'arrière de la Scuola Grande dei Carmini...). Retour par le Campo Santa Margherita.
Vieux puits à San Trovaso        Squero San Trovaso et Rio Ognissanti
Squero San Trovaso    Impasse de Santa Margherita vers le Rio San BarnabaCampo Santa Margherita

Nous repartons voir la « pointe est » du Dorsoduro,  repérage du magasin de forcole de Severio Pastor. La forcola est la dame de nage de la gondole et d'autres embarcations vénitiennes. Elle permet une maniabilité très précise de la perche ou de la rame, et c'est à elle seule une véritable oeuvre d'art. Les gondoliers démontent la forcola de leur gondole à la fin de la journée, afin qu'elle ne soit pas volée.
Atelier de forcole de Severio Pastor
Courte visite à l'intérieur de La Salute juste avant sa fermeture, puis nous longeons les quais : Pointe de la Douane, retour par les Zattere, très belle église I Gesuati (fresques de Tiepolo), Rio San Trovaso.
La pluie s'ajoute à l'alerte d'Acqua alta (niveau 1 = 1,10m) dont l'unique note (pour ce niveau) retentira plusieurs fois dans la nuit, peu avant 21h. En fait, elle affectera faiblement la place St-Marc, mais nous n'y assisterons pas...

Jeudi 27 Avril

Il pleuvine encore... Nous nous contenterons de deux sorties le matin puis l'après-midi.
Rio d Romite
Par la Ca'Foscari, vers le "sestiere" (quatier) de San Polo. Campiello dietro Casteleforte (derrière la Scuola Grande San Rocco) : des peintres amateurs sont assis sur la rive courbe du canal. Facades ocre-rouge... un vrai décor d'opérette!  
Campiello dietro CastelforteCampiello dietro Castelforte
Visite de la belle église Saint Roch (San Rocco), puis de la Basilique Santa maria Gloriosa dei Frari, très riche en œuvres d'art. Dommage que le cloître ne soit pas ouvert au public. Toiles de Bellini et Titien, stalles de bois sculpté, superbes...
Santa Maria Gloriosa dei FrariSanta Maria Gloriosa dei Frari
Retour par le Campo San Toma près duquel je retrouve la courette et son puits photogtraphiés en 1998 avec des pigeons... puis  le joli Rio della Pascada ( nombreuses impasses...). La Calle  (ruelle) San Panlaton est très animée avec ses nombreuses boutiques.
Campo Santa Margerita
Repas à l'Osteria Da Toni, devant le canal San Basilio, mais la pluie nous obligera à manger à l'intérieur... Bien sans plus (un peu trop salé). Menu : (potage) – escalope Milanese, polenta aux crevettes , birra al spina, tiramisu.
Après-midi.
Nous affrontons à nouveau la pluie et prenons notre forfait (7 jours – 60€) de transports ACTV à « Zattere » (après un passage à San Basegio qui n'a pas de distributeur). Vaporetto jusqu'à la station Giardini. 
Traversée du parc "Giardini", puis des rues austères de ce quartier excentré du Castello : Rio Terra di San Giuseppe (impasse), Secco Marina.
Rejoignons par des ruelles de traverse, le Fondamenta Sant' Anna. Quartiers populaires, ancien cloître désaffecté, espace vert...  et la Calle Quintavalle (nouveau pont) vers l'île de San Pietro. (jolie vue sur le Rio degli Giardini)
Campo San Pietro. Le cloître nous apparaît bien triste sous la pluie.... Nous l'avions vu en 2014 sous le soleil, et un mariage égayait le square devant l'église.  Retour par la Calle larga San Pietro (pont) et le même itinéraire qu'en septembre 2014 : Salizzada stretta, Campiello Figaretto, Fondamenta Riello Forner, Calle puis Fondamenta. San Gioacchino, et enfin la large avenue Giuseppe Garibaldi (Rio Terra créée par Napoléon) sur les pavés mouillés devant un ciel noir d'orage....
Via Garibaldi
retour en vaporetto de « Arsenale » à Zattere.

Vendredi 28 avril 2017

Le matin, nous nous rendons au palais – musée de la Ca'Rezzonico toute proche que nous passerons deux heures et demie à visiter. Des salles superbes avec des mobiliers vénitiens , des lustres de Murano, des meubles en marquetterie*** et des tableaux de grands maîtres vénitiens, dont nous retenons surtout les scènes de la vie quotidienne peintes par Longhi (que nous avions déjà appréciées en 2014 à la fondation Querini Stampalia).
Ca RezzonicoCa RezzonicoCa Rezzonico
Ca Rezzonico - lustre en cristal de MuranoCa Rezzonico - autoportrait entre 2 chinoiseries...
Visite des trois étages, avec de jolies perspectives sur le Rio San Barnaba et le Grand Canal.
Ca Rezzonico : vue sur le Grand Canal et Campo San Samuele
Après le repas de midi, balade dans le quartier jusqu'à San Basegio (= San Basilio !). Encore de la pluie, mais de beaux éclairages nous attendent !  
Canal de la Giudecca
Nous partons en Vaporetto jusqu'à la Giudecca, station Sacca Fisola (île à l'ouest de la Giudecca, reliée au quartier de moulins par un pont).
Une aigrette garzette bien photogénique...
Aigrette garzette (Canale dei lavraneri)
Calle longa dell' Academia dei Nobili – Fondamenta Berlomeni (vues sur la rive sud, mais il nous faut nous abriter des fortes averses...) - Ponte de la Scuole (Assistons à la sortie des élèves) – Calle Scorzeri (constructions récentes..) - Fondamenta Sant'Anzolo (superbe éclairage orageux et reflets) – Ponte Longo – Arc en ciel superbe et reflets dans les flaques d'eau (cf photos!)
La Giudecca : ciel d'orage sur le Castello et San Giorgio
Fondamenta San Giacomo jusqu'au passage du chantier naval, marqué par une très ancienne gondole couverte. Rejoignons la rive sud à travers le chantier, jusqu'au restaurant (fermé ce jour) « Crea » d'un certain Vianello, installé à l'étage et proposant des spécialités... non affichées !
Après dégustation de nos parts de pizza et notre gâteau au fromage blanc citroné de chez "Majer", nous nous rendons par le pont de l'Académie à notre concert Vivaldi à San Vidal.
Concert avec les Interpreti Veneziani à San VidalAndrea Dainese au piccolo : c'est divin !
Un moment inoubliable de pureté musicale avec les Interpreti Veneziani. Nous apprécierons plus particulièrement la prestation de piccolo de Dainese !

Samedi 29 avril 2017

Nous avons décidé de nous balader sur l'île agricole de San Erasmo. Mais cette fois, nous sommes moins bien situés et il faut rejoindre le Fondamente Nove (rive nord, à l'opposé des Zattere) en combinant le vaporetto et la marche.

Vaporetto à San Basegio jusqu'à la station San Marcuola (casino) du Grand Canal, via la gare maritime et ses énormes paquebots (hélas), Piazzale Roma, passage sous le pont de la Constitution...
Traversée du Cannaregio à pied depuis San Marcuola, via le Campo della Maddalena, Fondamenta. (Rio) Della Misericordia, le fameux Ponte Chioddo (sans parapet) sur le Rio San Felice où des sportifs s'entraînent pour la "Sensa" ou la "Vogalonga"(début juini), Calle delle Racchetta : Harmonieux pont qui rejoint la Fondamenta Santa Caterina.
Rio di Santa FoscaRio San Felice : entraînement pour la vogalonga
En attendant le vaporetto pour San Erasmo sur le quai Fondamenta Nuove, petit circuit « souvenir »par la Calle della Testa, (passage devant l'appartement loué il y a 2 ans et demi), place de Santa Maria dei Miracoli, Osteria la Colonna...
Même itinéraire dans la lagune qu'il y a 3 an et demi : Murano, le Vignole, Lazzaretto, et arrêt à l'embarcadère Capannone à San Erasmo. Mais cette fois, nous partirons sur la droite pour un tour de l'île dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, avec également un retour à l'embarcadère « Chiesa ».
Repas très bon et très agréable en terrasse du snack-bar (self-service le weekend) "Al Bacan". Thon, veau cuisiné, polenta, une « umbra », du tiramisu et café.
Entre La Vignola et San Erasmo, entraînement pour la vogalonga
Nous apprécions beaucoup le calme et le bon air du sentier littoral. Vues sur la passe du Lido et le Lido di Jesolo ( Punta Sabbioni, Treporti)

Depuis le Fondamenta Nuove, retour par le vaporetto (bondé, hélas!) qui emprunte le canal du Cannaregio, le Grand Canal, dessert la Piazzale Roma et nous laisse enfin à San Basegio par le Canale Scomenzera. 
Retour désormais habituel par le merveilleux Rio Ognissanti. Superbes éclairages. Entrons dans la Chiesa Ognissanti où se prépare une cérémonie de mariage. Cette église n'est pas référencée dans les guides mais vaut le détour !!

Dimanche 30 avril 2017

Grand soleil. A la station toute proche de « Ca Rezzonico », nous prenons le vaporetto ligne 1 jusqu'à la Ca'd'Oro. Déjà beaucoup de monde en ce dimanche. Nous n'avons pas réalisé que le weekend prolongé du 1er mai attirerait le foules !
Nous traversons le Cannaregio par le Rio Priuli dont le reflets sont magiques le matin, et le paisible Campo dei Gesuiti pour rejoindre le Fondamenta Nove.
Rio Priuli        Campo dei Gesuiti
Nous prendrons la ligne 7 pour Burano (via Murano). Le bateau est tout de même complet ! C'est pourquoi nous descendrons à Mazzorbo pour fuir la foule. Mazzorbo reste très calme. Nous suivons le quai puis le canal jusqu'à l'église (à l'heure de l'office). Traversée de l'île par les jardins que nous ne connaissions pas et les petites rangées de maisons aux couleurs vives, mais là, pas de touristes !.
Découverte des quais et du square au nord de l'île, avant de franchir le pont pour gagner Burano. 
Nous pensions trouver quelqu'endroit agréable pour manger, mais c'est la foule et le « coup de fusil » organisé ! Achat de deux patisseries tout de même délicieuses (gâteau au citron-coco et strudel aux pommes), puis part de pizza au snack du quai sud, près de l'église. Cette fois nous découvrons surtout les ruelles et les quais sur la rive nord-est.
Nous pensions nous rendre ensuite plus au calme sur l'Île de Torcello, mais la gare maritime de Burano est pleine à craquer et « emportés par le foule » nous n'aurons pas le choix... et nous rabattrons sur le vaporetto du retour au Fondamenta Nove !  Ce weekend du 1er mai a attiré les foules d'étrangers et les italiens de Vénétie venus passer la journée. Nous apprendrons par le "Gazzettino" qu'il y a même eu des bousculades et violences  à Mestre, à l'assaut des moyens de transport...
Ayant compris la leçon (!!!) nous prendrons cette fois le vaporetto qui contourne l'arsenal par l'est (Celestia, San Pietro, Giardini...) et descendrons à Zitelle sur l'île de la Giudecca, nettement plus calme ! Découverte des ruelles et de la rive sud-est de l'île (avec plusieurs impasses successives et visite rapide de l'église du Rédempteur. Depuis les marches, la jolie vue sur les Zattere et la Punta de la Dogana est bientôt entièrement bouchée par un mastodonte de croisière : le « Costa Deliziosa » (drôle de délice... mais il en faut pour tous les (e)goûts ! )
Nous reprenons le vaporetto à la station « Redentore » toute proche et en descendons à l'arrêt suivant (« Zattere »). Une glace chez Nico aurait été la bienvenue, mais la terrasse est bondée, et nous prévoyons de nous contenter une autre fois d'un simple cornet (prix plus abordable !)


Lundi 1er Mai 2017

Nous profitons du soleil matinal pour saisir les couleurs du Dorsoduro au petit jour... Lumière éphémère en ce 1er mai.
Fondamenta di Pescheria
Campo San NicoloCampo San Nicolo
Campo San NicoloRio Avogaria - Squero Tramontin
Nous allons combler quelques lacunes de notre connaissance de Venise : l'escalier Contarini del Bovolo et la Fenice sont bien ouverts aux visites en ce 1er mai.
Nous nous y rendons par l'itinéraire le plus direct (San Vidal, San Stefano, Campo Manin).
Nous ne sommes que quelques curieux à attendre l'ouverture de ce monumental escalier hélicoïdal, inspiré de l'architecture de la Tour de Pise, et qui offre un très beau panorama sur les toits de Venise, les dômes et le campanile de Saint-Marc, les toits de la Fenice etc. Les panneaux explicatifs sont très intéressants et nous les lisons en italien !
Scala Contarini del BovoloScala Contarini del BovoloScala Contarini del Bovolo
Scala Contarini del BovoloScala Contarini del Bovolo
Passant par la Calle della Verona, nous rejoignons la double place Campo San Fantin – Campo Gaetano à la Fenice. Bonne surprise : le théâtre – qui a pu « renaître de ses cendres » comme un phoenix (d'où le nom de Fenice !) après le désastreux incendie de 1996, a pu être inauguré en 2001 ou 2003 (?) est ouvert aux visiteurs. Je paierai 3 euros supplémentaires pour le droit de photographier (badge). Nous prenons les audio-guides très intéressants en français et en italien (Christiane) et nous y passerons pas loin de 2 heures ! Une décoration d'une rare richesse, une loge princière aux effets de miroir démultipliant la perspective à l'infini... Un salon de musique au parquet marqueté magnifiquement, avec un majestueux piano à queue, d'autres salons de rencontre aux fresques en partie effacées, et une salle réservée à « la Callas ».
Théâtre de La FeniceThéâtre de La Fenice
Théâtre de La Fenice     Théâtre de La Fenice     Théâtre de La Fenice
Théâtre de La Fenice        Théâtre de La Fenice vu du Campo Santa Maria d. Giglio
Nous contournons ensuite la Fenice par le sud pour mieux saisir sa situation particulière, entourée de canaux ( détours vers le Traghetto puis détour vers le Fondamenta Duodo Obarbarigo), Campiello del Feltrina, et la Calle Zaguri. C'est dans cette ruelle que nous dégusterons une « umbra » avec une dizaine de mini-cichetti (à 0,50 € pièce), à l'intérieur de la petite Osteria dont les plats de poisson affichés sur le menu semblent intéressants. Campo San Maurizio : nous visitons cet autre musée de la musique consacré à Vivaldi et aux instruments : très bel espace. Un atelier de facteur est visible à travers une vitre.
Sam Maurizio : musée de la musique            Chiesa San Stefano
Campo San Stefano (San Marco) et église San Vidal
Nous prenons ensuite les ruelles qui ramènent sur le Campo San Stefano. Encore un dernier détour dans cette très belle église avec ses trois toiles du Tintoret, puis retour à l'appartement par Saint-Vidal et l'Académie.

Mardi 2 Mai 2017

Au petit jour... tri sélectif sur le Rio San Barnaba
Journée assez belle pour compléter notre découverte de San Polo – Santa Crocce.
Santa Margherita – Campo San Pantalon - Fondamenta Tolentini
Giardini Papadopoli (un parc qui n'est pas exceptionnel, mais qui constitue un espace vert apprécié à proximité de la gare et de la Piazzale Roma / Pont de la Constitution)
Santa CroceSanta CroceSanta Croce
Calle Corte Nuove – Fondamenta Rio Marin – Campo San Simeon


– passages sinueux et placette assez agréable face au Grand canal – Campo Riello (Rio Terra) – Campiello Comare – Campo San Giovanni Decollato ( très bel endroit) Fondamente e Ponte del Megio*** (Rio del Megio) : l'un de mes lieux préférés !!
    Santa Crocce : au delà du Grand Canal, celui du CannaregioPonte del Megio

  – Campo e chiesa San Giacomo d all' Orio*** agréable place verdoyante à l'ambiance encore très « locale » et animée. Passages couverts vers le Rio del Megio, absides romanes, bancs rouges, riche végétation, et l' église aux élégantes absides qui recèle de délicieuses fresques, plafond en bois, un tableau de Véronèse...
San Giacomo dall' OrioSan Giacomo dall' OrioSan Giacomo dall' Orio
San Giacomo dall' OrioSan Giacomo dall' OrioSan Giacomo dall' Orio
Nous reprenons la Calle del Tintor et la Salizzada San Stae (près du palais Mocenigo qui est parait-il très intéressant à visiter : pour un prochain séjour ?) pour rejoindre sur le Grand Canal à la station de vaporetto du même nom (San Stae). Le vaporetto 1 nous ramène (via le Rialto) par le Grand Canal directement à notre arrêt de la Ca' Rezzonico, après de jolies perspectives sur les palais.
Marché sur l'eau à San BarnabaMarché sur l'eau à San Barnaba
Après une petite pause à l'appartement, nous allons prendre le vaporetto à Zattere pour traverser le canal de la Giudecca jusqu'à l'arrêt « Palanca » et nous rendons directement à l'Osteria - snack-bar "La Palanca" dont nous avions déjà apprécié la cuisine en 2014. Taniguchi dans son livre sur Venise a également illustré la terrasse de ce petit restaurant d'habitués, donnant sur le canal de la Giudecca, avec un superbe panorama sur les Zattere jusqu'à la pointe de la Douane. Nous sommes accueillis par le même serveur (le patron !) qui parle parfaitement le français. Nous ne nous attendions pas à un temps aussi  frais et nous préfèrerons quitter la terrasse pour l'intérieur plus douillet... Assiette « Antipasti » de la mer, suivie de pâtes cuisinées à la lotte (excellent). Nous buvons des « umbra » et craquons pour un dessert maison ( mousse au chocolat et tiramisu) puis cafés. Après le repas, nous allons prendre le soleil sur la rive sud de la Giudecca (peu d'accès vers cette rive, et tous en impasses !)
Retour à San Basilio et visite du fabricant de masques
Mistero Buffo au travail

Mercredi 3 mai 2017
Belle journée. Nous prenons à nouveau le vaporetto contournant l'est de Venise, passant par le Fondamenta Nove mais continuant directement jusqu'à Murano, l'île-cité du verre...
Murano - reflets
Nous redécouvrons Murano (de 10h à 13h environ) à partir du premier arrêt (« Colonna ») : suivons le quai ouest derrière les verreries et revenons sur le Fondamenta Dei Vetrai après avoir traversé des quartiers populaires.  Quelques belles vitrines, mais aussi de la pacotille...– église San Pietro – (Pont sur le Canale grande di Murano) Fondamente Cavour (achat de petites pizzas et de gâteaux... pas terribles !) - Campo San Bernardo – Calle san Salvador – maisons typiques avec les fenêtres ovales de chaque côté des portes au rez-de-chaussée
Fondamente Sebastiano Senti (vers le nord-ouest). Petites allées verdoyantes en impasse près du rivage, autour du Convento di San Maltio (aspect assez abandonné dans un bel écrin de verdure) - D'autres ruelles nous conduiront au nord-est au bord de la lagune (ponton). Traversée d'une zone de jardins près d'un cimetière, et retour au Canale di San Donato jusqu'à la superbe église Santa Maria e Donato (absides, carrelages mosaïques superbes sauvés de l'érosion...) - 
Fondamenta Andrea Novogero : quelques restaurants et plusieurs verreries plus riches... beaucoup de touristes ! Belles vues sur le phare et le Grand canal de Murano. Retour par l'église et les ruelles à l'arrière des maisons du Fondamenta Cavour. Passage obligé par le grand pont... Fondamenta Antonio Colleoni – Fondamenta San Giovanni dei Battuti (verrerie Vianello...) puis Via Briati (vers le phare) et retour par les ruelles Calle Miotti et le Fondamente. Daniele Manin (reflets...)  jusqu'à la station de vaporetto « Colonna ».
Retour au Fondamenta Nove pour prendre le vaporetto jusqu'à la station « Orto » (Cannaregio)
Découverte des secteurs inconnus du Cannaregio nord-ouest. Rio Madona dell'Orto – Fondamenta do Mori – Fondamenta de la Sensa (très jolis reflets!)– Calle del Capitello – Rio et Campo di San Alvise où nous dégusterons nos sandwichs préparés le matin. Fondamenta dei Riformati – Giardini Villa Groggia (jardins agréables avec équipements sociaux) – Fondamenta della Sensa jusqu'à l'impasse – Ponte de le Torete – Fondamenta de la Capuzine ( une bière et un café en terrasse devant le canal (Rio di San Girolamo) où je dessine le quai d'en face...
Cannaregio (Rio di San Girolamo)CannaregioCannaregio
Cannaregio (Rio di San Girolamo)    Cannaregio (Rio di San Girolamo)
- Fondamenta Moro O Coletti – Ponte Moro – Casa Nuove – Fondamenta de la Sacca Girolamo (très belle vue sur la lagune, les îles de Murano et Burano, et les Alpes ( ) à l'horizon... belle esplanade verdoyante avec des bancs (rouges).
Quais de Casa Nuove
Canal du Cannaregio) – Calle de le Coperative – retour au Rio dei Batello - Campiello del Batello – Fondamenta San Girolamo –  traversée du Ghetto ebraico (Campo Ghetto Novo) – Calle del Forno –
Ghetto nuovoGhetto, accès nord
Gondolière au Ghetto
Vous pouvez apercevoir au ras de l'eau les anciennes ouvertures - aujourd'hui murées - qui permettaient à l'eau de se déverser dans les caves à marée haute.
Les crabes pouvaient ainsi nettoyer les carcasses de poulets et autres restes osseux, dans lesquels on découpait des boutons...


Fondamenta. De Cannareggio jusqu'au Ponte Guglie – San Geremia – Rio Terra Lista di Sparna Tout ce secteur est complètement pourri par le tourisme (du pont jusqu'à la gare...) avec quantité de kiosques de produits frelatés... affluence et selfies... – 
Gare de Santa Lucia où nous achetons nos billets pour Mestre. Nous reprendrons le vaporetto direct pour San Basilio.
Muralisme...    San Trovaso
Après un petit repos, nous nous rendons à « Al Squero » (sur le quai face à l'atelier des gondoles de San Trovaso) pour déguster un assortiment de délicieux cicchetti accompagnés (pour moi) d'un spritz "Aperol" fortement dosé en alcool... L'ambiance estudiantine sur le quai Nani est toujours sympathique.

Jeudi 4 mai 2017

Nous souhaitons redécouvrir le Castello, cette fois sous le soleil... Vers 10h nous embarquons à San Basilio pour les Giardini avec le vaporetto à destination du Lido.
Prenons notre temps pour apprécier les petits jardins, le monument aux partisans, la colonne rostrale, les bancs et jardins privés près de la statue de Garibaldi. Avenue Garibaldi (créée par Napoléon) – et ruelles (Colonne) avec leurs fils à linge qui débouchent (2 ouvertures en arches) à la Marinarezza sur le quai des martyres.
Retour vers la Via Garibaldi : nous serrons au plus près les murailles crénelées de l'Arsenal : Calle Nuova – Fond. Della Tona jusqu'au Rio dell'Arsenale.
Trajet identique à celui de 2014 : San Martino – Calle del Pestrin – (cour des arcanes de Corto Maltese dans une restaurant...) - merveilleux Campo San Martino *** et Fondamente. Pennini (petits ponts charmants) le long du Rio delle Gorne***, au pied des murailles... Éclairage sublime et scènes de rues bien authentiques. (quai en impasse)
Corte nuovaReflets au CastelloRio delle Gorne
Calle delle Muneghette. Nous rejoignons la rive nord par le Campo della Celestia – près de l'arrêt vaporetto Celestia, nous découvrons enfin l'accès aux passerelles qui longent les murs l'Arsenal, offrant un sublime panorama sur la lagune et toutes ses îles (côté nord-est bien-sûr)... Nous l'empruntons jusqu'au-dessus de l'ouverture du canal de Goleozze (arsenal) qu'empruntait encore le vaporetto (motoscafe) en 1998, évitant alors le long détour par San Pietro pour rejoindre le Fondamenta Nove depuis San Zaccharia...
Revenons sur San Francesco della Vigna et le Campo di fianco la chiesa (portique au bord du Rio della Celestia) où sont tournées des scènes de Brunetti censées se situer devant la questure...
plus loin, nous traversons le Campo San Giustina et nous rejoignons le Barbario de le Tole jusqu'au niveau de l'Ospedaletto. Campo Santa Maria Formosa – Campo San Bartolomeo – Pont du Rialto ( foule à fuir!)
San Giacomo di Rialto
Campo San Giacomo di Rialto (église transformée en musée de la musique et des instruments également... - Marché du Rialto – A la Pescheria le marché au poissons est terminé mais pas pour les mouettes qui se disputent bruyamment les restes... Campo Beccarie  – Ruga Vecchia... - 
Campo Sant Aponal (2 personnages masqués costumés se font photographier avec les touristes...) - 
au Campiello dei Meloni nous trouvons une table vide chez « Da Sandro » hélas repris par des asiatiques... mais si la quantité a diminué, la qualité est encore là et l'esprit snack bar d'habitués (des habitants du quartier continuent de le fréquenter = bon signe ! - Gratin d'aubergines parmesane, lasagnes, umbra, et tiramisu + café...
Nous terminons juste avant le retour de la pluie. - Calle Madonetta – Calle Magazen (puis Ramo Scuro) à gauche pour trouver l'accès de la maison dont la terrasse supérieure (qui donne sur le grand Canal) est celle du commissaire Brunetti dans la série télévisée avec Uwe kockisch... - Retour sous les parapluies par la Ca Foscari (université) et détour dans le petit jardin proche (de l'autre côté du pont) qui accueille des sculptures contemporaines... bleues !
Nous allons faire sécher nos chaussures etc.
Après le souper nous décidons de refaire un tour vers la pointe de la Douane, pensant à une accalmie... (via l'Académie devant laquelle une femme en burka nous impressionne et nous inquiète sérieusement, puis la boutique atelier de forcole et la fondation Guggenheim) mais arrivés à la Salute, le « grain » nous rattrape !
Rio della Salute, un soir d'orage    Tempête sur les Zattere
Zattere dans la tourmente...    Fondamenta Ospedaleto sous l'averse
Sur le quai des Zattere proche de la Douane, nous prenons des seaux d'eau devant les flots en furie (cf les quelques photos que je réussis à prendre...) sous le ciel noir et les coups de tonnerre... Nous reviendrons complètement trempés... et pour couronner le tout, une fenêtre entrouverte s'est ouverte complètement, laissant entrer l'averse :  notre dernière soirée aura été consacrée à assécher le sol, nos pantalons, les chaussures,.. en forçant un peu le chauffage des radiateurs...

Vendredi 5 mai 2017

Nos affaires ont séché, et nous sommes prêts avant 9h, ce qui nous permettra un dernier tour de quartier ensoleillé dans ce secteur du Dorsoduro : 
Rio San Barnaba ( où nous apportions nos poubelles à la péniche du tri sélectif mis en place depuis le mois d'octobre précédent...)  Campo Santa Margherita, Via Terra, Rio et Fond. Ognissanti , Zattere, Rio San Trovaso et retour par le Campiello Centropietre et la Toletta, itinéraire qui nous est devenu familier.
Rio San Barnaba - chiesa dei CarminiVers le Rio Terra degli OgnissantiSquero San Trovaso
Daniella arrive peu avant 10h avec la femme de ménage, et nous reprenons presque aussitôt le chemin de la gare.
Retour sans problème malgré l'attente un peu longue aux correspondances de Mestre et Turin... Nous lisons la presse italienne : pendant le séjour, nous avons souvent acheté « il Gazzettino » pour suivre l'actualité et regardé parfois les journaux télévisés (RAI Uno, RAI – Veneto...)


à suivre ?

 

 

Page d’accueil

Pourquoi

ce site ?

Des Photos

Des Lectures

Des mots

Des Dessins

Des liens

et références

 La fenêtre  -  La fenêtre  -  La fenêtre

Christian  Rau         Recherche par mots clés     Christian Rau